Retour à la page précédente

 

CITATION DU JOUR

3 août 2020
Le rassurant de l'équilibre, c'est que rien ne bouge. Le vrai de l'équilibre, c'est qu'il suffit d'un souffle pour faire tout bouger. (Julien Gracq)

(31/07/2020)
L'amitié, c'est d'abord être lâche : il faut fermer sa gueule sans cesse. (Maurice Pialat)

(27/07/2020)
Immensément triste, comme d’autres sont immensément riches. (Henri Calet)

(22/07/2020)
Quand on a assez vécu, on sait que personne ne s’intéresse à personne. On sait qu’on n’a pas besoin de se cacher pour être caché. (Pascal Quignard)

(20/07/2020)
Devenir un homme, c’est revoir son plan de vol. Comprendre qu’on se trompe en permanence sur ce qu’on s’imagine que sera la vie. (Amanda Sthers)

(18/07/2020)
Trois personnes peuvent garder un secret, si deux d’entre elles sont mortes. (Benjamin Franklin)

(15/07/2020)
Quand il n’y a que nous qui sachions nos crimes, ils sont bientôt oubliés. (François de La Rochefoucauld)

(08/07/2020)
Je vois ce qui est bien, et je l’approuve, mais ensuite je fais le mal. (Ovide)

(01/07/2020)
Le seul moyen de se débarrasser d’une tentation est d’y céder. (Oscar Wilde)

(18/06/2020)
Il est rare que les choses suivent le cours paisible qu’on a prévu. Dans ma vie, cela ne m’est jamais arrivé. (Jean-Pierre Milovanoff)

(30/05/2020)
Le plaisir le plus délicat est de faire celui d’autrui. (Jean de La Bruyère)

(27/05/2020)
Ne te préoccupe pas des résultats de tes actions, accorde simplement ton attention à ton action. Le résultat arrivera de lui-même. (Eckhart Tolle)

(22/05/2020)
Pour gagner de l’argent, il faut une compétence. Mais pour le dépenser, il faut une culture. (Alberto Moravia)

(20/05/2020)
Un écrivain, lorsqu’il porte la main à son coeur, ce n’est pas qu’il est ému, c’est pour vérifier s’il a sur lui son carnet et son stylo. (François Mauriac)

(18/05/2020)
Tout est poison et rien n’est sans poison ; la dose seule fait que quelque chose n’est pas un poison. (Paracelse)

(15/05/2020)
Comme toujours, l’interdit engendre sa transgression. (Daniel Ménager)

(14/05/2020)
Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. (François Rabelais)

(11/05/2020)
Le jour se lève, moi non plus. (Frédéric Beigbeder)

(12/03/2020)
Les paresseux ont toujours envie de faire quelque chose. (Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues)

(11/03/2020)
La plus grande punition des hommes qui ont trop aimé les femmes, c’est de les aimer encore. (Jean-François Coulomb)

(10/03/2020)
On ne se tue jamais que pour exister. (André Malraux)

(06/03/2020)
La politique est l’art de prévoir les événements, puis l’art d’expliquer pourquoi les événements prédits ne se sont pas produits. (Winston Churchill)

(03/03/2020)
On ne se console pas des chagrins, on s’en distrait. (Stendhal)

(02/03/2020)
Ce que les hommes appellent une bonne conversation, c’est une conversation où eux seuls ont parlé. (Félicien Marceau)

(28/02/2020)
Sois de préférence l'ami de celui qui aime la solitude : il t'ennuiera moins. (Paul Léautaud)

(26/02/2020)
Je me suis habitué à vivre au seuil de moi-même, parce qu’à l’intérieur il fait trop sombre. (Antoine Blondin)

(22/02/2020)
Un jeune n’a que faire de l’expérience des vieux comme nous. Il veut tester par lui-même. C’est cela qui est excitant ; éprouver par soi-même, se fourvoyer, refaire le chemin que nous, avec les mêmes fautes, pour arriver aux mêmes conclusions. (Jean-Paul Kauffmann)

(21/02/2020)
L’expérience ressemble aux cure-dents : personne ne veut s’en servir après vous. (Roland Dorgelès)

(18/02/2020)
L’abrutissement est le plus sûr moyen de traverser la vie sans souffrir. (Lionel Duroy)

(10/02/2020)
Pour le climat, je préfère le paradis. Mais pour la compagnie, je préfère l’enfer. (Jules Barbey d’Aurevilly)

(05/02/2020)
L’histoire est un mensonge que personne ne conteste. (Napoléon Bonaparte)

(03/02/2020)
Les possédants sont possédés par ce qu’ils possèdent. (Charles de Gaulle)

(31/01/2020)
Si tu veux de la reconnaissance, ne fais pas de politique, achète un chien. (Winston Churchill)

(28/01/2020)
Passer pour un idiot aux yeux d’un imbécile est un plaisir de roi. (Alphonse Allais)

PAGE PRÉCÉDENTE